[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Ancestor]
[Ancetre]
[Page 1]
[Bulletins]
[Livres]
[histoire]

HISTORIQUE DE NOTRE PATRONYME

English version


Depuis l’arrivée de notre ancêtre André Mignier en terre québécoise, notre patronyme a changé plusieurs fois d’épellation au gré des écritures des notables qui le reproduisaient par la consonance.


Le nom de guerre.


L’usage des surnoms était fréquent à cette époque. Presque partout, les surnoms militaires revêtaient un caractère officiel; ce surnom était mentionné dans les pièces administratives de l’individu. Souvent, il remplaçait le patronyme. L’attribution d’un surnom conserve souvent un aspect personnel:   “ que la recrue propose son nom de guerre, que le recruteur ou l’état-major lui en donne un, inspirés par un trait propre à l’intéressé. D’une manière générale, les circonstances, les causes accidentelles, l’ironie, l’antiphrase, jouaient un rôle considérable dans l’attribution des surnoms”. Ainsi, les noms de guerre pouvaient rappeler soit des prénoms et patronymes, soit l’origine, le métier, le passé militaire, soit des noms de végétaux, soit des caractéristiques personnelles. “Dans la même compagnie, à un moment donné, il n’y avait jamais deux noms de guerre identiques”. Franc-tireur, selon la monographie de Jean Lagassé, on surnomma André Mignier “ La Gâchette”, qui devient rapidement Mignier dit Lagacé.

La grande majorité des descendants d’André Mignier dit “La Gâchette” portent aujourd’hui le nom de Lagacé bien que, dans la région du Lac Saint--Jean, un certain nombre ont gardé le nom de Menier ou Minier. Au Nouveau-Brunswick et aux États-Unis, ils écrivent Lagasse sans accent ou encore Lagacy, Legacy, Legasey ou Legassie. Au Québec, on retrouve aussi des Lagassé, des Meunier dits Lagacé, des Meunier dits Lagassé, des Migner.


Jean-Guy Lagacé  1939-2006


Toucher au nom de famille est un acte qui déclenche les passions. Chacun, ayant grandi avec lui, se sent agressé, violé, spolié. Notre nom est, sans nul doute, ce à quoi nous tenons le plus. Le nom d’un homme est pour lui le mot le plus agréable et le plus important; il sert à l’identifier et le relie à sa famille.

“Le nom de famille, c’est nous-mêmes. Nous le reconnaissons partout où il se rencontre...C’est donc une chose qui nous est chère, puisqu’elle est de nature à réveiller en nous des souvenirs souvent agréables, surtout lorsqu’il est question de sa propre famille.”

Narcisse-Eutrope Dionne, 1848-1917, - 1914